Vagabondage en salles obscures inédit du mois d’octobre 2011

The Artist, de Michel Hazanavicius : 8/10

Pour ceux qui sont, eux aussi, portés sur les vagabondages en salles obscures les plus exotiques, Michel Hazanavicius offre un beau cadeau avec sa nouvelle production The Artist. Portant à l’écran deux de ses acteurs fétiches, en la personne de Jean Dujardin et Bérénice Bejo, il effectue un véritable tour de force en proposant en 2011 un retour fichtrement réussi du film muet. Accueilli par les vivats de la critique cinématographique nationale, The Artist est en effet un film muet, en noir et blanc, qui suit à la trace le destin croisé de deux comédiens américains du début du XXe siècle. Magnifiquement interprétés par Jean Dujardin et Bérénice Bejo, aux mimiques émouvantes, ces deux personnages nous laissent pendant une heure et quarante minutes le sourire aux lèvres, sans qu’à aucun moment le spectateur regrette l’absence de paroles. Si le scénario linéaire et simpliste ne constitue pas le premier argument du film, il n’en reste pas moins qu’Hazanavicius signe ici une œuvre appartenant au champ du « jamais vu ». Non seulement le couple musique / image fonctionne à merveille, mais les performances muettes de tous les acteurs sidèrent par leur infinie justesse. Il y a là un contre-pied à la modernité qui devrait remettre en question bon nombre de porteurs de caméra. Rarement je n’ai vu un couple si photogénique à l’écran, rien que pour Dujardin et Bejo The Artist est un film à voir, tendance bichrome s’il vous plaît !

Matthieu Roger

Les commentaires sont fermés.