Vagabondage en salles obscures inédit du mois de mars 2010

Le film d’imagination n’est pas un genre mineur. J’en veux pour preuve ce petit bijou que nous offre Wes Anderson, nommé Fantastic Mr. Fox. À l’heure où la 3D d’Avatar remporte un succès planétaire, le cinéaste américain réussit le pari d’une animation entièrement tournée au moyen de marionnettes. Ce parti pris audacieux débouche sur un pur régal visuel. Ce renard téméraire et quelque peu excentrique, tout droit sorti d’un roman de Roald Dahl, ancien voleur de poules désormais journaliste et père de famille rangé, renfile la cagoule pour tenter de dérober la volaille et les victuailles de ses voisins, trois fermiers aussi riches que méchants. Tout autour de lui gravite une galerie de personnages plus drôles les uns que les autres : sa femme, son fils, son neveu, ses amis, renardeaux, blaireaux, taupes et lapins. On voit à l’écran que Wes Anderson a voulu se faire plaisir, introduisant des répliques humoristiques que les plus petits ne peuvent comprendre, et faisant à de nombreuses reprises référence au western (combat contre un rat alcoolisé au cidre, savoureuse embuscade et pétarade dans la ville lorsque Mr. Fox et ses amis cherchent à s’enfuir). De plus, le doublage français est un sans-faute, avec Mathieu Amalric et Isabelle Huppert aux baguettes. Pendant une heure et demie, cette fable moderne m’a fait retomber en enfance. À consommer sans modération, sans aucune limite d’âge !

Matthieu Roger

Les commentaires sont fermés