Vagabondage en salles obscures inédit du mois de juillet 2010

Le film du mois est incontestablement Inception. Christopher Nolan nous offre un petit chef-d’œuvre de la science-fiction, aux multiples niveaux de lecture. Emboîter un rêve dans un autre rêve lui-même emboîté dans un rêve, voilà une idée assez « couillue » qu’il fallait avoir le courage de porter sur le grand écran. Une réussite totale, d’autant plus que la palette d’acteurs utilisée est impressionnante : de Leonardo DiCaprio à Ellen Page, en passant par l’impeccable Joseph Gordon-Levitt, qui tient toutes les promesses entrevues dans 500 jours ensemble.

Bien plus dramatique car exposant des faits réels, Carlos, le film, réalisé par Olivier Assayas, retrace la trajectoire internationale du terroriste d’extrême gauche Ilich Ramírez Sánchez durant les années 1970 et 1980. Un panorama passionnant du terrorisme d’État, à l’époque où certaines idéologies s’affichaient encore comme une recherche appliquée des préceptes du Che.

Finissons sur une note plus enjouée avec Toy Story 3. Les studios Pixar réussissent une nouvelle fois à produire un film qui réjouira aussi bien les adultes ou les adolescents que les plus petits. À l’instar des deux précédents opus l’humour est omniprésent et habille une galerie de personnages plus délirants les uns que les autres. Mention spéciale à Rex, le dinosaure désarmant d’optimisme, ainsi qu’aux petits aliens, dont l’amour inconditionnel pour les grappins permettra de dénouer un final pourtant mal engagé.

Il est désormais temps de retirer nos lunettes 3D. Back to reality.

Matthieu Roger

Les commentaires sont fermés