Les brèves inédites du mois d’octobre 2010

Allocution papale : 05/10/10

Le Vatican accuse le père de la fécondation in vitro du remplissage des congélateurs.
Il mériterait, plutôt, un second prix Nobel pour sa lutte contre la famine.

Justice en papier : 05/10/10

Le parquet de Nanterre a requis un non-lieu contre Jacques Chirac dans l’affaire des emplois fictifs parisiens.
C’est vrai qu’à coté des cadeaux fiscaux qu’à fait son successeur à l’Élysée, les petites magouilles financières de l’ancien président paraissaient bien bénignes.

Coup de force : 05/10/10

Le blocage des terminaux pétroliers a été reconduit à Fos.
Faute d’essence pour aller travailler, les Français vont peut-être aller manifester.

Zzzzzzzz : 05/10/10

Le texte sur la réforme des retraites sera examiné par le Sénat aujourd’hui.
Les sénateurs vont être obligés de suspendre leurs siestes pour voter.

Bourses pleines : 05/10/10

Jean-François Copé se dit favorable à la création d’une T.V.A. sociale.
Dès que les contribuables payent, Copé est toujours favorable.

Le justiciable : 15/10/10

Julien Dray qualifie un étudiant d’« étudiant attardé ».
C’est sûr que lui, avec les montres qu’il possède, du retard, il ne peut pas se permettre d’en avoir.

Aux pavés : 17/10/10

François Fillon déclare, à propos de la réforme des retraites, que « le débat ira à son terme et que la réforme sera votée ».
L’analphabète confirme, « le débat ira à son terme et la révolte sera sonnée ».

Au feu ! : 19/10/10

Le collège Val d’Huisne du Mans a été complètement détruit cette nuit par un incendie soupçonné d’origine criminelle.
Il reste, encore, quelques nantis qui ont des réserves d’essence.

Répression : 20/10/10

Dans cette atmosphère de mobilisation générale, Hortefeux s’en prend aux voyous.
Pour lui donner un petit coup de pouce, le plus grand voyou de France se cache dans les couloirs de l’Élysée.

KanKr

Les commentaires sont fermés.